top of page
  • tricardnathalie

Le Dry January, le défi de janvier !

Dernière mise à jour : 13 sept. 2022

Passer le mois de janvier sans alcool pour de multiples bénéfices.


Au Royaume-Uni, le Dry January (traduction : "Janvier sec") s'est largement démocratisé.


Relever le défi, c'est s'abstenir de consommer de l'alcool pendant tout le mois de janvier.


Après avoir travaillé plus de 2 ans en centre postcure en addictologie, je trouve ce défi particulièrement pertinent et voici pourquoi :



Des bénéfices sur la santé


Parmi les participants sondés en 2019 (étude de l'université du Sussex) :

  • 71% des individus gagnaient en qualité de sommeil en réalisant le Dry January

  • et 57% affirmaient retrouver une meilleure capacité de concentration.


Aussi, certains ont vu leur qualité de peau s'améliorer, d'autres ont perdu du poids.


Globalement, un mieux être, un regain d'énergie était perçu par la majorité des participants.



Des économies d'argent


En plus de voir leur santé s'améliorer, 88% des participants ont enregistré des bénéfices dans leur portefeuille.


Et vous, savez vous combien d'argent vous dépensez dans l'alcool ?


A combien s'élève le montant en euros :

  • par jour ?

  • par mois ?

  • par an ?

Et si on suppose que vous allez vivre jusqu'à 85 ans, combien aurez vous dépensé d'argent dans l'alcool dans votre vie ?


Cela peut faire réfléchir ! Qu'aimeriez-vous faire avec cette somme-là ? Osez rêver !



Faire le point sur sa consommation d'alcool


Alors que 93% des participants ressentaient un sentiment de fierté suite au Dry January, environ 80% des individus ont affirmé réfléchir davantage à leur consommation et mieux contrôler leur consommation.


Plus de 70% ont déclaré avoir pris conscience qu'ils n'avaient pas besoin d'alcool pour s'amuser et qu'il comprenaient mieux quand et pourquoi ils en consommaient.



Différencier le plaisir du besoin


En faisant le Dry January, cette pause dans vos habitudes, certains d'entre vous peuvent néanmoins observer des difficultés à se passer d'alcool.


Ce peut être ce verre après le travail, ou bien celui qui vous booste, celui qui accompagne vos repas, vos retrouvailles entre amis, en famille, voire même celui dont vous avez besoin lorsque vous être stressé(e)s, tristes...


Ce temps d'observation de vos habitudes est précieux !


Si vous éprouvez des difficultés à changer vos habitudes pendant votre challenge du Dry January, prenez un temps pour vous poser la question : est-ce qu'un verre serait juste un plaisir ou bien est-ce qu'il remplirait une fonction, un besoin (gérer le stress, éviter de se sentir exclu(e), s'endormir plus vite, etc.) ?


En ce sens, le besoin de boire de l'alcool afin de réguler ses états internes est plutôt le symptôme de difficultés avec l'alcool, voire pour certains d'addiction à l'alcool.


Si tel est votre cas, un travail psychothérapeutique peut vous aider à trouver des solutions pour changer votre relation avec l'alcool.



Nathalie Tricard



Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page